L’Ecopôle alimentaire du Pays Tolosan

L’Ecopôle alimentaire du Pays Tolosan est un projet né du besoin d’accroître la disponibilité des légumes bio et locaux dans la restauration collective et les magasins de proximité d’un territoire péri-urbain proche de Toulouse, dont le fort héritage maraîcher est menacé :
– la production bio locale, modeste en volume, est quasiment exclusivement commercialisée en vente directe,
– peu d’agriculteurs (porteurs de projets, maraîchers, céréaliers) s’orientant vers la production de légumes bio demi-gros du fait des investissements importants que cela exige, des risques liés au manque de références technico-économiques et de structuration des débouchés et du caractère peu équitable de la commercialisation en circuit long.

L’Ecopôle vise à inventer un modèle articulant un système de production et distribution de proximité adapté au marché demi-gros et un haut niveau d’exigences écologiques et sociales jusqu’ici plutôt associées aux micro-fermes.

A proximité immédiate des Jardins du Girou, l’Ecopôle s’articulera autour de 3 lieux :
1. Une ferme-pilote en légumes bio demi-gros
2. Une plateforme logistique de proximité “Relais Cocagne Manger Bio Pays Tolosan”
3. Un tiers-lieu “Maison de l’Alimentation”

La ferme-pilote aura un triple objectif de production, d’expérimentation et d’accompagnement pour  la culture de légumes bio en demi-gros :  
– produire en demi-gros pour la restauration collective et les magasins de proximité, selon un plan de culture mutualisé défini en fonction des besoins du territoire?
– expérimenter des techniques culturales alliant agroécologie et production en volume, dans  une perspective de résilience (moindre dépendance aux énergies fossiles, changement climatique) et de viabilité économique,
– faciliter l’orientation des agriculteurs vers ce mode de production peu développé localement  en s’adaptant à la diversité de leurs parcours et attentes :
> statut et formules d’accompagnement pédagogique sur mesure pour de futurs exploitants ou salariés agricoles (jeunes, salariés en reconversion, demandeurs d’emploi) : contrats en insertion, contrats CAPE, CEFI, stages, etc. Chacun de ces dispositifs sera géré par la structure dont c’est la vocation (espaces-tests agricoles, CFPPAADEAR, Cocagne, Chambre d’agriculture…). Possibilité d’installation pérenne sur place pour ceux qui le souhaiteront à l’issue de leur parcours, sous forme indépendante ou en tant que salarié agricole, à condition de s’inscrire dans le cadre du projet  (production de légumes demi-gros bio),
> parcelles tests mise à disposition pour des céréaliers envisageant une diversification  en production légumière bio,
> mutualisation de matériel et d’un circuit de distribution/logistique.

La coordination de l’exploitation sera portée par les Jardins du Girou mais le projet est mené en partenariat  avec Terre de Liens, qui sera propriétaire du foncier et avec plusieurs réseaux agricoles de Haute-Garonne,  pour un accompagnement sur mesure des agriculteurs « hébergés » (ADEAR, CIVAM, espace-test 100e SingeERABLES 31) et pour des modules de formation professionnelle accessible y compris aux agriculteurs déjà en  activité (partenariat avec le CFPPA voisin). 

Le Relais Cocagne Manger Bio Pays Tolosan constituera une plateforme de groupement de l’offre, de logistique et de distribution en circuit court pour la restauration collective et les magasins de proximité. 
Il constituera la seconde plateforme territoriale Manger Bio sur le bassin de consommation toulousain, après  l’ouverture fin 2020 du Relais Cocagne Manger Bio Sud Toulousain.
Cette couverture séparée du sud et du nord toulousain, en limitant les besoins de traverser la métropole, permettra d’optimiser la logistique et d’en  réduire l’empreinte carbone.  

Agrégeant la production de la ferme-pilote et celle d’autres producteurs locaux, le Relais Cocagne contribuera  à la structuration d’un écosystème de production et de commercialisation de produits biologiques, non seulement pour les fruits et légumes mais aussi pour l’ensemble des denrées alimentaires.
Il permettra aux producteurs partenaires de bénéficier des avantages de la vente en demi-gros (gain de temps, diversification des débouchés, planification) sans entrer dans une relation déséquilibrée avec des grossistes tirant excessivement les prix à la baisse.  

L’équipe de la plateforme sera mobilisée pour un suivi étroit des clients professionnels en proximité, de manière à planifier les besoins de mise en production et à structurer les débouchés pour les agriculteurs bio du territoire.  

Le partenariat avec Manger Bio / Biocoop Restauration permettra de sécuriser l’approvisionnement de manière à garantir une offre complète à la restauration collective.  

Cette plateforme pourra bénéficier également aux structures de l’économie sociale et solidaire désireuses de  favoriser un accès de tous en produits de qualité et locaux (par exemple VRAC).  

La Maison de l’Alimentation Durable de Haute-Garonne sera un pôle de ressources, véritable tiers-lieu pour  faciliter l’accès à une alimentation locale biologique et aux métiers de l’agroalimentaire dans une perspective  d’économie sociale et solidaire :
– espace de restauration bio, locale et végétale, face à un nouveau lycée dont l’ouverture est prévue en 2021, comprenant un espace de vente de produits bio et locaux,
– espace de coworking pour limiter le besoin de mobilité vers la métropole toulousaine et dynamiser le réseau entrepreneurial local,
– espace de bureaux, salles de réunions et permanences pour les réseaux d’accompagnement, d’enseignement et de recherche autour de l’agriculture et de l’alimentation durables, résilientes, solidaires,
– offre de formation à destination des professionnels (producteurs, transformateurs, acheteurs et cuisiniers de la restauration collective, professionnels de l’action sociale et de l’animation, techniciens des collectivités), accueil de séminaires, animation d’une dynamique mutualisée d’accompagnement et de formation inter-réseaux sur un « archipel » de lieux en Haute-Garonne,
– activités pédagogiques, participations aux manifestations festives du territoire et accueil-découverte (lien consommateur/producteurs, métiers de l’agroalimentaire, économie circulaire) pour tous types  de publics : scolaires, périscolaires, défis famille à alimentation positive, groupes issus de groupements d’achats, groupes issus de quartiers Politique de la ville, etc.
– actions solidaires : déploiement du programme de paniers solidaires et des ateliers cuisine et jardinage les accompagnant, accompagnement des structures sociales et caritatives du territoire autour de  la thématique de l’alimentation durable,
– fonction « couveuse » pour des projets entrepreneuriaux autour de l’agriculture et de l’alimentation  durable ; perspective de développement d’une coopérative d’activité et d’emploi thématique pour accompagner notamment des salariés créant une activité à l’issue de leur parcours en insertion.

Pour contacter l’Ecopôle alimentaire du Pays Tolosan