Récit

Un récit, sous forme d’ouvrage co-réalisé avec ATEMIS et l’IEEFC dans le cadre d’un atelier de travail national consacré au bien vivre alimentaire, est en cours de finalisation. 
Pour obtenir cet ouvrage quand il sera achevé, veuillez laisser vos coordonnées avec présentation courte de vos raisons et projets.

En attendant, voici les repères sur l’histoire en quelques dates clés :

2010 : La naissance du projet
L’association les Anges Gardins s’associe à la Communauté de Communes de la Région d’Audruicq (CCRA)pour donner vie au projet d’Écopôle alimentaire de la Région d’Audruicq sur le site de l’ancienne ferme Verva à Vieille-Eglise.

2011 : Siret droit devant !
Dès janvier, nous sommes lancés !
– Recrutement des premiers employés
– Adhésion au réseau Cocagne
– Mise en culture de 4 hectares confiés par la CCRA
– Création de Terre d’Opale,  regroupement de producteurs diffusion de produits “bios, locaux et solidaires”

2012 : L’appel du large ?
Les Anges Gardins sont sollicités par la ville de Loos-en-Gohelle pour concevoir et animer une politique alimentaire municipale : c’est la création du programme “VITAL”, comme Ville, Transition et Alimentation Locale


2015 : La reconnaissance

  • L’Écopole est lauréat de l’AAP National des PTCE
  • L’’atelier de transformation est livré : il permettra de produire les 2ème et 4ème gammes sous les marques de Terre d’Opale ou des producteurs intéressés par nos capacités de transformation
  • 2014, 2017, 2018 : les Anges Gardins sont par 3 fois lauréat national du PNA, catégorie  “justice sociale” (A-tout jeune, ADIN, Archipel nourricier).

“A-tout jeune” en 2014
Nous avons souhaité réaliser un outil pédagogique d’éveil à la diversité alimentaire adapté à la saison et aux différents niveaux scolaires à partir du primaire. Il s’agit d’un outil universel de promotion de l’alimentation diversifiée et durable permettant de nombreux apprentissages faciles, concrets dans 4 domaines clés : les jardins potagers, la cuisine, la citoyenneté alimentaire et la connaissance du patrimoine local. Il peut être utilisé dans le cadre d’activités scolaires ou péri-scolaires.
Sa particularité consiste à proposer dans une même ressource une offre d’idées d’animations décrites sur une grande carte dans ces 4 domaines inter-agissants entre eux, une présentation de ressources en « saisonnier » autorisant l’application partielle des actions proposées en respectant la saisonnalité, 60 fiches actions environ présentant des variantes méthodologiques et techniques selon les tranches d’âges concernées (de 5 à 25 ans) et un manuel d’utilisation et des formations en cas de besoin.

ADIN “Alimentation durable inclusive” en 2016-2017
Projet de coopération transfrontalière pour une alimentation durable accessible aux populations les plus vulnérables.

“Les Archipels Nourriciers” en 2017-2018
Grâce à une « micro ferme servicielle », l’Archipel nourricier, constitué d’espaces de culture le long d’une « riviera comestible », vise à permettre l’accès de tous à la diversité alimentaire produite sur le site tout en s’engageant dans la biodiversité naturelle et domestique, la lutte contre le gaspillage et les activités « insérantes ». Un marqueur d’échanges, la MANNE, permettra aux personnes sans moyens de s’impliquer. Ainsi, l’accès aux produits durables et au savoir culinaire sera facilité. Un tiers lieu culinaire permettra de transformer ensemble les denrées à coût optimisé au plan financier et environnemental. L’Archipel nourricier est conçu pour stimuler les projets alimentaires territoriaux en les dotant d’un projet mobilisateur concret, incluant les usagers, et ambitieux face à l’enjeu d’émancipation et de lutte contre la précarité alimentaire.

2016 : Implantation dans le Bassin minier
Après quelques années d’assistance à maitrise d’ouvrage pour la ville de Loos-en Gohelle, les Anges Gardins proposent lancement de la micro-ferme Cocagne de Gohelle


2018 : Un développement plus rapide que prévu dans le Bassin minier

  • Lancement du projet d’Archipel nourricier et du système d’échange de savoir-faire et de talents “Ménadel
  • Lancement de la MANNE : Monnaie d’une Autre Nature pour de Nouveaux Echanges
  • Validation d’un projet d’ampleur : ASPIRE

2019 : King size !
Nous sommes en mesure de passer en bio 9 hectares de terre en plus sur le site de Vieille-Eglise pour un total d’un peu moins de 13 hectares
Et un autre tournant d’innovation !

  • Ouverture de la place à vivres Ménadel et Saint-Hubert à Loos-en-Gohelle
  • Validation du projet d’Écopole alimentaire de Gohelle par la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin

2020 : Vers l’essaimage sur toute la France

  • Lors du premier confinement, tenue de conférences appelant au développement des écopôles alimentaires dans le cadre du média capacitant « Travail et transitions face aux crises »
  • Cocagne Haute-Garonne souscrit à l’appellation d’écopôle alimentaire
  • Le réseau Cocagne propose la démarche dans le cadre du Plan de relance

2021 : De nouveaux projets en perspective

Validation du programme de démocratisation numérique « de la Caf’ au Grenier »

  • Validation du programme de démocratisation numérique « de la Caf’ au Grenier » (descriptif en cours d’achèvement)
  • Validation de l’action des régies de service écologique (descriptif en cours d’achèvement)
  • Lancement d’un programme de modernisation de l’outil de production en prévention des risques climatiques
  • Lauréat national “Fabrique de territoires” pour le projet des « places à vivres » (descriptif en cours d’achèvement)